Le patient travail – Tolerant practice ( 2)

unnamed (2)

De cette superposition des contraires

au gré de ma navigation, de la folie du monde

et du souffle des rêves,

je retrouve de longues après-midi d’enfance

et des jours multicolores avec leurs fêtes insouciantes,

des jours d’exil sur des chemins perdus,

et des jours de gloire gonflés par l’élan, le rêve et le geste,

des jours de dur labeur martelés d’espoir

s’étirant jusqu’à des soirs de contentement tranquille,

des matins cisaillés de fer et d’oppression,

et des jours de grâce tombant soudainement

comme un émerveillement.