Les lieux qui se posent – Ephemeral

IMG_075018×24, http://www.guybessette.ca

Dans ces lieux qui se posent, des murmures de silence émergent de nos récits éphémères,

et nous regardent un moment, immobiles et surpris, glisser vertigineusement dans le temps, corps-esprits aspirés par le souffle des millénaires, vibrant de nos efforts de vivre, de nos moments de beauté, des luttes avec les anges, des danses avec la souffrance, de nos cheminements dans l’ amour et de nos actes de connaissance

puis s’envolent soudain, dans l’infinie splendeur.

As our space moves towards stillness, murmurs of silence emerge from our ephemeral stories, and fly away, in infinite splendor.

Sous les lueurs océanes – Dancing in an ocean dream

IMG_074930×60, http://www.guybessette.ca

Allongé près de toi dans le cri du temps, nos errances et nos célébrations ouvrent interdites un espace sacré,

Galaxies s’éloignant dans l’infini, vents, feu et marées, les milliards d’années de la vie en marche, les heures comptées et racontées de notre histoire, la joie des naissances, le contentement profond des amours, l’effroi sous les tirs et les exils, la souffrance des coeurs brisés, le souffle rauque de ceux qui s’apprêtent à quitter la vie, le silence des neutrinos,

Et ces millions de flammes dans la nuit, avec au coeur l’étonnement de vivre, dansant comme des étincelles, sous les lueurs océanes du rêve.

Do you see these millions of flames burning in the night, amid the wonderful astonishment of living, dancing in an ocean dream?

 

Méditation

IMG_923526 x 30, http://www.guybessette.ca

Méditation

Traversant le labyrinthe des songes, je me faufile dans l’ouverture invisible entre le récit et la vie possible.

Dans le reflet de ma contemplation, les paysages laissent échapper de leurs horizons ouverts des lueurs d’immensité sous lesquelles je m’invente, à l’envers du temps.

Le long du chemin, comme des sentinelles silencieuses, les adieux aux aimés glissent dans l’infini, leur amour brûlant comme un feu sacré dans la paume de l’âme et les renaissances éclatent de tous leurs feux.

Meditation

Navigating the labyrinth of dreams, I enter the invisible aperture between my life’s narrative and what it could be.

In the glow of my contemplation, landscapes open their horizons, as glimmers of immensity take their flight, while I reinvent myself, through the looking glass of time.

Along the way, like silent sentinels, farewells to the loved ones slip into the infinite, their love burning like a sacred fire in the palm of the soul, and all the rebirths burst forth with all their flames.

Passages

IMG_920930×40 http://www.guybessette.ca

Je n’ai ainsi qu’une image flottante et imparfaite de ce récit en mouvement que j’habite, avec laquelle, ainsi inachevé dans ma connaissance, j’avance vers toi.

À travers les élans transfigurés, l’attente enflammée dans le secret des pierres et les couches superposées de rêves enchantés, avec dans les mains les cristaux des gestes inachevés, et au coeur le mystère incandescent des aimés envolés, nos lignes de vie glissent en traits de lumière.

Jusqu’à trouver ce passage recomposant une autre fois l’architecture éphémère et radieuse de nos existences.

I only possess a flowing and imperfect image of this narrative in motion I inhabit, with which, thus uncompleted in my knowledge, I move towards you.

Through transfigured momentums, the waiting inflamed in the secret of stones and superimposed layers of enchanted dreams, with in our hands the crystals of unfinished gestures, and in our heart the incandescent mystery of our vanished beloved,

lines in the palms of our lives moving like strokes of light.

finding this passage where the ephemeral and radiant architecture of our existences is forged again in its new mystical arrangement.

 

La lumière sous les pierres – The light shining through the stones

kp_guy-bessette_20180509_00330×50, http://www.guybessette.ca

La lumière sous les pierres se meut dans le songe de paysages enchantés,

se coulant dans la rivière de la nuit qui m’emmène à toi

The light under the stones shines its way through a dream of enchanted landscapes

flowing in the river of the night, that brings me to you

 

Dans la paume de ta main – In the palm of your hand

IMG_791730×40 http://www.guybessette.ca

Alors que mon regard glisse le long de tes saisons, le souffle légèrement voilé du songe se fond presqu’imperceptiblement dans la lumière qui s’y reflète.

M’approchant du secret s’ouvrant dans la paume de ta main, je découvre la topographie mouvante de ces lieux que tu habites en toi,

et ces fissures à l’envers du soleil, auprès desquelles silencieusement je m’étends.

As my gaze slowly glides along your seasons, the slightly veiled breath of the dream merges almost imperceptibly into the reflected light.

Approaching the secret unfolding in the palm of your hand, I uncover the moving topography of these inner places you inhabit,

and those lines of breakage behind the sun, alongside which I silently lay down.

Incandescence

IMG_E741130 x 50 http://www.guybessette.ca

Du passage temporel de ces récits qui nous nomment et nous recommencent demeurent scintillantes, émerveillées et fabuleuses les traces lumineuses laissées par nos amours et la lueur irradiée de leur passage en nous.

Les paysages sous l’âme se détachent soudainement et s’embrasent, j’entends battre le coeur de tout ce qui nous met au monde.

Out of the temporal passage of these narratives that name us and through which we resume again and again, shine the glittering, amazed, fabulous and luminous traces left by our loves and the irradiated light of their passage through us.

Under the soul, lifescapes suddenly break away and are set alight; I hear the heartbeat of everything that brings us into the world.

Scintillement – Shimmering

kp_guy-bessette_20180509_00130 x 53 http://www.guybessette.ca

La nuit, tu scintilles en moi comme dans un rêve.

Telle une petite flamme dans un point cristallisé de silence bleu, tu plonges la main dans l’écoute immobile

et entreprends ce voyage dans l’attente endormie.

Un chant chrysalide, au fond de ton coeur, ouvre soudain le cocon du songe, tu avances en transparence, radieuse et t’envoles dans le ciel de ta vie.

 

You move in me, night luminescence, as in a dream.

Like a small flame in a crystallized dot of blue silence, your hand immersed into the still attention, you undertake the journey, moving like air through the suspended wait.

A chrysalis song, deep in your heart suddenly opens the cocoon of the dream, I see you moving in transparency, radiant, soaring in the sky of your life.